J’ai peur

J’ai peur que le silence n’existe pas ici.

J’ai peur des voitures qui occupent inlassablement les emplacements de stationnements, un jour ça ne leur suffira plus elle est prendront le pouvoir.

J’ai peur des tombes dispersées dans le parc du vieux cimetière, mais faut-il craindre les morts auxquels on a arraché leurs voisins, ou les mânes de ceux qui ont fini dans la fosse commune ?

J’ai peur de croiser un autre polonais à BMW bleue qui pissera sur la grille du parc de Bécon.

J’ai peur des deux digicodes et deux serrures qu’il faut ouvrir… pour continuer d’avoir peur.

J’ai peur de la porte d’entrée qui n’a de poignée qu’à l’intérieur, comme si les Prussiens allaient assiéger Courbevoie.

J’ai peur du forfait « ouverture de portes à plusieurs points » à 269,50 € TTC, proposé par de charitables artisans 24/7, qui ouvrent la porte aux dindes qui me ferment sans emporter la clé.

J’ai peur de l’hypocrisie de leurs publicités, déguisées avec un blason factice et le numéro de téléphone de la police.

J’ai peur que leur peur ne fasse écho qu’à d’autres peurs, car on est bien seul, à l’intérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>